Concours IF 2015: Comédie

730px-New_Theatre_-_stage_-_The_Architect_1909Voici ma première critique d’une IF française en français (ou, j’espère en une langue qui se ressemble un peu au français)…

Comédie par “Edgar Havre” est composée des scènes liées par les courtes conversations. Grace au module “Simple Chat” par Mark Tilford, les conversations se déroule comme une série de choix. Pour commencer une conversation il faut “parler à qqn”. Les conversations se modifie un peu en fonction des événements observés. En cette manière, les conversations sont limitées, mais elles servent pour introduire les puzzles.

J’emploie encore les meme critères qu’auparavant, sur une échelle de 1 à 10 dans chaque catégorie:

Intrigue: 7

C’était un bon histoire. Au commencement du jeu ce n’est pas évident pourquoi le PC veut entrer dans un théâtre se faire passer pour l’assistant metteur-en-scène. En parlant avec les ouvriers, le joueur a l’opportunité d’explorer ses propres motivations et celles des autres personnages. Le seul négatif: l’histoire se termine trop rapidement et enfin on apprend que tous les efforts du joueur ont été réduits à zéro. Après avoir terminé le jeu, je crois que les joueurs trouveront cette conclusion un peu decevante.

Jouabilité: 8

C’était un plaisir de jouer, mais il y a quelques instances ou le joueur a besoin de choses qui ne sont pas décrits dans le texte. Par exemple, dans le première scène, j’ai trouvé le badge par hasard:

>parler

(-> le badge)

Vous ne pouvez pas parler au badge !

Oh? Un badge se trouve ici? D’accord, je le prends.

Dans une autre scène, il faut récupérer un objet dissimulé dans une pièce sombre. Comme d’habitude, j’ai cherché un feu pour illuminer la pièce mais la solution exige que le joueur prenne un objet invisible de la pièce. Une conversation donne une astuce, mais c’est au joueur de deviner le mot attendu.

J’ai trouvé le dernier puzzle difficile. Le mécanisme du puzzle marchait bien, mais j’ai eu du mal à “penser autrement”.

Voix: 7

Tous les personnages ont des personnalités bien caractérisés.

Raffinement: 7

En tant qu’un anglophone jouant au jeu francophone (merci, wordreference.com), le jeu m’est semblé bien écrit. J’ai remarqués quelques petites fautes de frappe qui peut être corriger après le concours.

Technique: 7

Pas de problèmes de programmation. Le système de conversation était performant et bien utilisé.

<Avertissement: les spoilers apparaissent après la ligne>

Les puzzles

Chaque NPC a sa propre motivation, est c’est au joueur de les débrouiller. Le jeu n’était pas accompagné par un walkthrough, alors je partage mes solutions en texte rot13:

1. Le garde de théâtre: Vy snhg yhv zbagere yr onqtr. Yr onqtr fr gebhir qnaf yr guéâger.

2. Pour obtenir la coopération du acteur:

Vy snhg nyyre à yn ybtr rg cneyre nh npgrhe, Jnygre. Ba ncceraq q’Rearfg dhr Jnygre rfg viebtar. Cbhe sbepre Jnygre qr erpbzzrapre à geninvyyre, vy snhg yhv zbagere dhr ibhf nirm éivqrapr qr fba nypbbyvfzr. Vy n pnpué dhrydhr pubfr qnaf yn cvèpr qrffhf y’égntr. Cbhe l nppéqre, vy snhg bograve q’Rearfg ha pyrs. Ba ar crhg cnf ibve qnaf yn cvèpr aba-épynveér, znvf p’rfg cbffvoyr qr ceraqer

ha obhgrvyyr qr juvfxl pbzzr éivqrapr pbager Jnygre.

3. Rita, “la réglisse”:

Ryyr ibhf qrznaqr har pbfghzr qr cnegvphyvre, yr Ab 77. Vy snhg nyyre nh pbfghzrevr rg chvf qr “ragere qnaf pbfghzrf”. Pundhr pbfghzr nccbegr har égvdhrggr nirp yrhe ahzéeb — ra puvsserf ebznvaf. Znvf, çn a’rfg cnf yr chmmyr. Yr chmmyr rfg qr pbzceraqer yn eécbafr cyhgôg pelcgvdhr qr Evgn: dhry ahzéeb rfg y’vairefr qr 77? Nceèf dhrydhr gragngvirf, w’nv qrivaé yn fbyhgvba:

P’rfg ivatg-dhnger.

Transcription: comediejjw

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *